STAYER -FR : Le blog 100 % demi-fond et derny

STAYER -FR :  Le blog 100 % demi-fond et  derny

JEAN BOBET : le premier record de l'heure derrière derny

 

54.884 Kilomètres dans l'heure ...

 

 

Le récent échec de Magnus Backstedt contre le record de l'heure derrière derny a donné aux FONDUS DU DEMI-FOND l'envie

de demander à Jean Bobet, qui en fut le premier détenteur,

de remonter un peu le cours du temps pour notre plus grande curiosité ...

 

 

 

F.D.D.F : " Jean BOBET, vous rappellez vous quelles circonstances vous ont amenées à établir ce record de l'heure ? "

 

 

Jean BOBET : "Une chute sérieuse lors d'une course derrière derny à Redon en Avril 1953 m'a écarté de la compétition pendant un long mois, en même temps qu'elle  a perturbé toute ma saison. J'ai retrouvé mes moyens en septembre seulement"

  

 

F.D.D.F : " Vous rappelez vous la date précise, le lieu         où vous avez établi ce record ? Quelle était l'affluence          et l'ambiance ce jour là ? " 

Jean BOBET : " Le 1er Novembre 1953, au vélodrome d'Hiver à Paris. La piste m'avait été réservée entre douze heures et treize heures. Le vélodrome était vide, sauf pendant le dernier quart d'heure, à l'ouverture des portes pour la réunion qui débutait à 14 heures. Il n'y avait aucune ambiance ... La température était froide ... " 

 

F.D.D.F : " Pourquoi vous êtes vous attaqué à ce record ? "

  Jean BOBET : " Pour effacer le mauvais souvenir de ma chute. De plus, je pratiquais régulièrement, avec mon frère Louison, l'entrainement derrière derny sur la route." 

 

F.D.D.F : " Avez vous des souvenirs particuliers attachés

à ce record, tant dans sa préparation que pendant votre course ?"

  Jean BOBET : " Ma préparation a été mentale, exclusivement. Je crois me souvenir que, par inexpérience, j'avais adopté un développement très modeste (27 x 7 ?). Mon entraineur s'appelait, je crois, HILBACK. Il était le plus "souple" de tous et son pilotage était d'une grande intelligence sur la piste.  Malheureusement, il n'était pas très corpulent"

  

 

F.D.D.F : " Quel écho ce record a t-il eu à l'époque ?

Jean BOBET : " Ce record n'a eu qu'un faible écho. Un titre sur une colonne dans "L'EQUIPE" et c'est tout. Objectivement, celà ne valait guère plus à l'époque, une époque tellement riche ... "

 

F.D.D.F : " Que vous a t-il rapporté dans l'exercice de votre métier de coureur ?"

Jean BOBET : " On m'a offert, en plus d'un tour d'honneur, une prime de trois cents francs, sur laquelle l'organisateur  a prélevé une dîme de 10 % ! Sur un plan personnel, celà     a été un challenge réussi qui m'a redonné confiance ..."

 

Pour toute reproduction - même partielle - de ce texte, il devra être fait mention du site STAYER FR

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Avec tous mes remerciements à Jean Bobet,

bien sûr, et à J.J Maréchal.

Interview réalisée en Décembre 2007.



29/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres