STAYER -FR : Le blog 100 % demi-fond et derny

STAYER -FR :  Le blog 100 % demi-fond et  derny

JEAN RAYNAL : LE STAYER TOUCHE-A-TOUT, STAYER ET GLOBE-TROTTER : LA FIN DE LA SAGA

RAYNAL 6.jpg

Avec "Noppie" Koch, le "Pape" des entraîneurs, un dernier titre  - collection personnelle Jean Raynal

 

 

« Heureusement pour moi, il me restait les Six Jours, où je remplis mon rôle de « taxi » de luxe chaque hiver. Après avoir récolté sans trop me faire mal derrière Hugo Lorenzetti un quatrième titre de champion de France en 1966, je dispute un an plus tard  le dernier couru sur le vélodrome du Parc des Princes (décidemment, j’aurai été de tous les « enterrements », celui du « Vél’ d’Hiv’ » puis celui du Parc des Princes ! )

 

Ce dimanche 18 Juillet 1967, devant 30 000 spectateurs, je décroche mon cinquième maillot de champion de France, dans le sillage du « Pape » des entraîneurs, le Hollandais « Noppie » Koch, le meilleur pacemaker derrière lequel j’aie jamais couru. Les spectateurs debout m’ont réservé une ovation quand j’ai bouclé les derniers tours à plus de 85 à l’heure ! L'Equipe s'est fendu d'un compte-rendu émouvant à ce sujet.

 

Et pour le  Mondial 1967 à Amsterdam, je tiens la toute grande forme. Dès lors,  je n’hésite pas à afficher mes ambitions dans la presse. En fait, je ne vais pas passer  loin du titre cette année-là, en terminant cinquième.  Là-bas, je réalise  à trente-trois ans une des courses les plus probantes de ma carrière, alors que j’étais déstabilisé par le changement d’entraîneur intervenu après les séries (on m’a imposé l’entraîneur Hollandais Wiersma alors que j’étais « drivé » jusque-là à la perfection - comme toujours - par « Noppie » Koch, débauché par le Belge Léo Proost). Je ne sais pas à ce moment-là que j’ai laissé passer ma dernière  chance   arc-en-ciel »

 

RAYNAL 10_crop.jpg

  championnat de France 1967 - ollection personnelle Jean Raynal

 

« En 1968, je remporte sur le vélodrome de Creil, toujours dans le sillage de « Noppie » Koch, mon sixième et dernier titre de champion de France. Le matin suivant, je prenais l’avion avec Alain Le Grevès pour aller disputer les Six-Jours de Montréal, qui seront mes derniers Six-Jours. Au championnat du Monde à Rome, j’abandonne en finale, alors que j’avais terminé deuxième de ma série, couvé par « Noppie » Koch. Mais pour cette finale, même schéma que l’année précédente : mon pacemaker est débauché par Léo Proost, et je récupère l’entraîneur français Plaisance … Dégoûté par ce traitement, je ne termine même pas  l'épreuve »

 

«  Pour ma dernière saison, en 1969, le championnat du Monde se dispute à Anvers. Je vais  y connaître une des plus terribles déceptions de ma carrière. Dans les séries, je suis encore qualifié à deux tours de la fin, lorsque l’entraîneur Meuleman (décidemment dans tous les mauvais coups – n.d.Stayer.Fr)  plonge délibérément à la corde avant de remonter brutalement vers moi, me sortant ainsi littéralement du sillage de ma moto. Inutile de te dire qu’après la course, je l’attendais à la sortie du tunnel, pour lui coller mon poing dans la gueule ! J’étais dans une rage folle. Mais je n’étais pas au bout de mes misères. Pour les repêchages( qui ne qualifiaient qu’un coureur !) , et alors que j'avais quitté mon hôtel pour m’entraîner sur les bords de l’Escaut afin d’arriver chaud bouillant sur la piste, l’organisation décidait de changer au dernier moment l’horaire de départ. Le staff de l’équipe de France prévient l’hôtel, qui leur répond, de bonne foi, que je suis … en route pour le vélodrome ! Lorsque j’y arrive après mon échauffement, j’entendais de l’extérieur les motos tourner déjà … Bête à pleurer. Tout le monde en a pris pour son grade, y compris « Toto » Gérardin, qui de toutes façons, ne s’est pas gêné de me dire qu’il n’en avait rien à f… des stayers … »

 

RAYNAL 7.jpg

 collection personnelle Jean Raynal

 

« Le 31 Août, sur le vélodrome de La Cipale, je dispute mon dernier championnat de France. J’aurai le plaisir d’y voir gagner, vingt mètres devant moi, Michel Scob, qui remporte ainsi son premier titre chez les stayers. Ce championnat, je l’ai fait pour lui faire plaisir, pour valoriser son titre, si, si !  Je peux te dire que je ne l’ai jamais attaqué de toute la course ! Par contre, j’ai « arrêté » je ne sais combien de fois Daniel Salmon, qui n’a jamais pu passer. Deuxième en 1966, 1967, 1968, troisième derrière moi cette année-là  … en voilà un qui n’a pas du beaucoup m’apprécier à l’époque … » 

 

« De toutes façons, je n’ « avançais » plus en cette fin d’été 1969, j'avais « le cul cassé  » et je n’étais déjà plus stayer dans ma tête. Je vais tout de même honorer mes derniers contrats,  disputer en septembre à la Deutschlanhalle de Berlin le championnat d’Europe de demi-fond, sans y briller (quatrième en série, non qualifié pour la finale) »

 

« Ma femme voulait que je m’arrête ; et moi, franchement, je n’avais plus l’envie de continuer : dès lors, je n’ai pas été long à mettre un terme à ma carrière. Par la suite, j’ai tenu un temps la boutique de charcuterie de mon beau-frère, à Champigny-sur-Marne, ma ville. Puis je suis devenu négociant en voitures. Pour boucler ma retraite, j’ai travaillé aussi un peu chez le carrossier d’à côté … »

 

« Ma femme est décédée il y a dix années de cela, et je vais quatre à cinq fois par semaine porter des fleurs sur sa tombe au cimetière de Champigny. Je viens de fêter ma quatre-vingt-troisième année, et j’aligne toujours les kilomètres à vélo, plutôt sur le home-trainer maintenant … Mais toujours à fond, et sur le 52 x 13 ! »

 

" Tiens, je te passe cette photo, je l'aime bien, regarde : on est tous là : "Le Chouan", Godeau, Bouvard, Forilini, qui a fait un peu de demi-fond aussi, et moi :   c'est presque une photo de famille des stayers, tu trouves pas ? "

 

RAYNAL 1_crop.jpg

 

 

EPILOGUE :

« Tu me demandes comment, en figurant dix années durant parmi les meilleurs stayers internationaux, je n’ai pas jamais pu décrocher – ne serait-ce qu’une fois – le maillot arc-en-ciel, alors que beaucoup s’accordaient à dire – et parmi eux des champions comme Timoner et Verschueren - que ce titre, je l’avais dans les jambes ? Tu me parles du manque de courses disputées ? Non, je ne peux pas prétendre ça, ce n’est pas un argument valable … Car je courrais beaucoup, et du 1er Janvier au 31 Décembre, entre les américaines, les Six-Jours, les courses de demi-fond ! Ma meilleure année, rends-toi compte, j’ai même disputé soixante courses derrière moto ! Non, la seule raison qui tienne la route, c’est que, franchement,  je n’ai jamais eu la satisfaction d’avoir - même battu - réalisé (ne serait ce qu'une fois) une "belle" finale, une seule belle finale ... C’est tout.  »

 


 

 

 

Palmarès  Jean RAYNAL - par François Bonnin

né à Paris le  8 Mars 1932

 

 

Amateurs (Pédale Charentonnaise) 

1955 (08/05) 1°  Paris-Montargis   

1955 (04/09) 1° Prix d’Asnières  

1956 (21/04) 1° Critérium de Daumesnil (derrière Derny)  

1957 (12/05) 1° Paris-Briare  

1957 (07/09) 1° Critérium des Comingmen (derrière  Derny circuit de Longchamp à Paris)  

 1957 (29/09)  « Au  cours de la réunion de Vincennes, Jean Raynal , utilisant le vélo caréné  d’Oscar Egg a réalisé sur 4 km 4'38" 

                         (moyenne : 51,790 km) ; le record officiel de Pierre Brun est de 5'02" »  L’EQUIPE  du  mardi 01 ° octobre 1957. 

 Nota : Il s’agit  du record local de Pierre Brun à  la « CIPALE » , réalisé dans le  cadre  du championnat  de France B de  Poursuite amateurs 1954  disputé cette année là par défis trimestriels A  (au Vel d’Hiv en mars), B (Meeting du GP  de Paris à la « Cipale »   en juin ),  

 C (Semaine  fédérale piste au Havre vélodrome  de la Porte Océane en septembre) . P. Brun  réalise   5'02" en finale des qualifications le 17/06/54. Cette performance  ne sera  améliorée que le 31/08/69 par Eddy Merckx dans la poursuite de l’omnium qui  l’opposait  à Jacques Anquetil lors de la journée  tricolore des championnats professionnels :   4'59"3. 

 

Professionnel  le  01/11/1957 

 1957-58 U.N.C.P  

 1959 U.N.C.P  

1960 OLD RIVOLI BENDOR  

1961 ALCYON-LEROUX  

1962 HELYETT SAINT-RAPHAEL  

1963 SAINT-RAPHAEL GITANE 

1964 Individuel  

1965 PEUGEOT BP  

1966 Individuel  

1967  BIC  

1968 ENICAR  

1969 COSTA AZZURA  

 

DEMI-FOND : Championnats  du Monde 

1957 Leipzig Critérium du Monde  (amateurs) Série II  5° Repêchage  6° Consolation  NC   Entr : M. Longue)  

1960 Leipzig    Série III : 1°   Finale : 6° (Entraîneur : Lorenzetti)  

1961 Zurich     Série I    : 2°   Finale : 4° (Entraîneur : Lorenzetti)  

1962 Milan      Série II   : 3°   Finale : 6° (Entraîneur Meuleman)  

1963 Rocourt  Série II    : 3° (Entraîneur Meuleman)   Finale :   8° (Entraîneur : Laval)  

         (Meuleman , entraîneur  titulaire de Guillermo Timoner pour la finale)  

1964 Paris         Série II    : 4° Repêchage : 4°  (Entraîneur : Blanc-Garin)  

         (Meuleman , entraîneur  titulaire de Guillermo Timoner pour la 2° Série et attribué à Robert Giscos pour le repêchage )  

1965 Anoeta    Série I     : 7° (Entraîneur : De Graaf) Repêchage : 3°    

         (Meuleman , entraîneur  titulaire de Guillermo Timoner pour la 1° Série)  

1966  Non participant  (pas d’information)  

1967 Amsterdam Série I     : 2° (Entraineur : Koch)  Finale : 5° (Entraîneur : Wiersma)  

         (Koch, entraîneur  titulaire de Léo Proost  pour la Finale)  

1968 Rome          Série II    : 2° (Entraineur : Koch)  Finale : N Cl.abandon  (Entraîneur : Plaisance) 

         (Koch, entraîneur  titulaire de Léo Proost  pour la Finale)  

1969 Anvers        Série III   : 4° (Entraîneur : ?)        

Repêchage : Non –partant (forfait provoqué par une modification  de la composition des  

          séries suite à réclamation de certains concurrents)       

  

DEMI-FOND : Championnats de  France   

1957 Paris « La Cipale » (amateurs)  Série : 1° Finale : 1° (Entraîneur : Maurice  Longue)    

1959 Paris  (Parc des Princes)  3° (Entraîneur :Hugo  Lorenzetti)  

1960 Paris  (Parc des Princes)  2° (Entraîneur :Hugo  Lorenzetti)   

1961 Paris  (Parc des Princes)  1° (Entraîneur :Hugo  Lorenzetti)    

1962 Paris (Parc des Princes)      2° (Entraîneur : August Meulerman)  

1963 Paris (Parc des Princes) N-Cl. (Entraîneur : August Meulerman)  

1964  Non participant  (Eloigné des pistes après un grave accident selon l’EQUIPE du samedi 13/06/64)  

1965 Reims                                  1° (Entraîneur : Alexis Blanc-Garin)  

1966 Paris  (Parc des Princes)  1° (Entraîneur :Hugo  Lorenzetti)    

1967 Paris  (Parc des Princes)  1° (Entraîneur :Norbert Koch)  

1968 Paris  « La Cipale »           1° (Entraîneur :Norbert Koch)    

1969 Paris  « La Cipale »             2° (Entraîneur  : Alexis Blanc-Garin)  

  

DEMI-FOND : Championnats d’Hiver   

1957-58 Paris (Vel d’Hiv 30/11/57) National          Qualifications : 7° Consolation : 1°  

1958-59 Paris (Vel d’Hiv 23/11/58) International   Qualifications : 9° Consolation : 5°  

1958-59 Paris (Vel d’Hiv 07/12/58)  National                                        Finale : 4°  

 

 

CRITERIUMS D’EUROPE D’HIVER : Participations et résultats   

DEMI-FOND 1961-62 (Bruxelles 03/12/61) : 2°   

DEMI-FOND 1962-63  (Dortmund 27/01/63) : 5°  

Derr. DERNYS 1962-63 (Anvers 10/02/63) : 5°  

AMERICAINE  1964-65 (Bremen  05/03/65) + André Retrain : 9°  

Derr. DERNYS 1966-67 (Berlin10/12/66) : 6°  

DEMI-FOND 1966-67 (Dortmund 22/01/67) : 6°  

Derr. DERNYS 1967-68 (Anvers 11/02/68) : 7°  

DEMI-FOND 1968-69 (Dortmund 26/01/69) : 6° de la petite  finale  

DEMI-FOND 1969-70 (Berlin 27/09/69) : 4° de la   1° série . 

 

 EPREUVES DE DEMI-FOND des réunions sur piste : principaux résultats 

1958 Paris Vel d’Hiv (19/01)  5° 

 1958 Paris Parc des Princes (15/06 Arrivée des Boucles de la Seine) 8°   

1959 Paris Parc des Princes (03/05) 3°  

1959 Paris Parc des Princes (24/05 GP de Bordeaux-Paris) ?   

1959 Paris Parc des Princes (18/07 Arrivée Tour de France) 4°  

1959 Paris Vel d’Hiv (10/03)  4°  

1959 Paris Vel d’Hiv (17/04) Gala de clôture  (Prix Gaston-Lambert)   

1960 Paris Parc des Princes (24/04) 4°  

1960 Paris Parc des Princes (19/06 GP des Boucles de la Seine) 5° 

1960 Paris « La Cipale » (20/06) 5°  

1960 Amsterdam (19/08) 3° 

1960 Paris Parc des Princes (18/09)  1°   

1960 Zurich (19/09) 3°  

1961 Anvers (06/01) 2° ex  

1961 Bruxelles (07/01) 3°  

1961 Anvers (10/02) 2°  

1961 Paris Parc des Princes (26/03)  3°   

1961 Paris Parc des Princes (16/04) ?   

1961 Paris Parc des Princes (23/04)  3°   

1961 Paris Parc des Princes (07/05 Critérium National)  1°  

1961 Paris Parc des Princes (04/06 GP de Bordeaux-Paris) 4°  

1961 Bordeaux (18/06) 3°  

1961 Paris Parc des Princes (16/07 Arrivée Tour de France) 3°  

1961 Vichy (23/07) 1°  

1961 Bielefeld (16/09) 2°  

1961 Paris Parc des Princes (17/09) 3°  

1961 Amsterdam (26/05) 3°  

1961 Madrid (14/10) 4°  

1961 Gand (11/11) 3°  

1961 Anvers (04/12) 4°  

1962 Bâle (06/01) 3°  

1962 Essen (19/02) 3°  

1962 Paris Parc des Princes (06/05) 2°   

1962 Paris Parc des Princes (27/05 Arrivée de Bordeaux-Paris) 2° 

1962 Bordeaux (30/05) 1°  

1962 Krefeld  (21/07) 3°  

1962 Zurich (18/08) 2°  

1962 Palma de Mallorca (30/09) 3°  

1962 Dortmund (07/10) 3°  

1962Bâle (26/10) 4°  

1963 Paris « La Cipale » (31/03) 2°  

1963 Paris Parc des Princes (05/05) 1°  

1963 Paris Parc des Princes (19/05) 1°  

1963 Paris « La Cipale » (26/05 Grand Prix de Paris) 1° 

1963 Paris Parc des Princes (01/09) 2°  

1963 Nuremberg (29/09) 2° 

1963 Dortmund (17/10) 1° 

1963 Berlin (01/11) 4°  

1963 Zurich (17/11)  

1963 Dortmund (26/12) 5°  

1964 Zurich (02/01) 5° 

1964 Bâle (31/01) 5°  

1964 Toulouse (06/07) 4° 

1964 Lyon (28/07) 4°  

1964 Paris « La Cipale » (09/08) 1°  

1964 Frankfurt-am-Main (12/08) 2°  

1964 Paris Parc des Princes  (23/08) 1°  

1964 Munich (16/08) 2°  

1964 Berlin (21/08) 3°  

1964 Dortmund (30/08) 5°  

1964 Marseille (24/10) 3°  

1965 Berlin (15/01) 2°  

1965 Zurich (31/01) 6°  

1965 Anvers  (26/02) 3°  

1965 Paris Parc des Princes (13/06 Critérium National)  1°  

1965 Zurich (28/08) 3°  

1965 Dortmund (21/10) 2°  

1965 Aulnay-sous-Bois (24/10) 1°  

1965 Gand (12/12) 5°  

1966 Frankfurt-am-Main (12/08) 2°  

1966 Dortmund (26/12) 2°  

1967 Zurich (21/01) 2°  

1967 Paris « La Cipale » (11/06) 2°  

1967 Frankfurt-am-Main (13/08) 6°  

1967 Anvers (23/09) 3°   

1967 Gand (01/11) 4°  

1967 Anvers (Derr. Derny 09/12) 3°  

1967 Gand (10/12 Grand Prix Victor Linart) 3°  

1969 Charleroi (25/01) 4°  

1969 Anvers (14/02) 4°  

1969 Paris « La Cipale » (20/07 GP  Tour de France par équipes France-Pays Bas-Italie) + Michel Scob : 1°  

1969 Paris « La Cipale » (01/08) 3°  

1969 Roubaix (Derr. Derny par équipes) + Michel Scob : 2°  

 

EPREUVES DE SIX-JOURS : Participations et résultats     

1957 PARIS  (07-13/11)  + André Lemoine , André Le Dissez  12° Equipes classées : 12 engagées : 15   

1958 Cleveland (24/10-01/11)  + André Boher , Bernard Bouvard  6°  Equipes classées : 7 engagées : ?   

1958 Paris( 07-13/11)  +  Roger Gaignard , Roger Godeau  Abandon Equipes classées :13 engagées : 16  

1959 New-York (22-28/03) + Serge Blusson  6° Equipes classées : 11 engagées : 14    

1960 Buenos-Ayres (04-10/10) +  Bernard Bouvard 3° Equipes classées : 10 engagées  

1960 Madrid (02-08/12)  + Bernard Bouvard 7°   Equipes classées : 10 engagées   

1960 Lille (14-20/12) + Roger Godeau 2°  Equipes classées : 09 engagées : 09   

1961 Madrid (30/10-05/11)  + Dominique Forlini 5° Equipes classées : 10 engagées : 12 

1962 Milan (02-08/02) + Guy Thomas  14°   Equipes classées : 14 engagées  

1962 Anvers (02-08/03)  + Léo Proost , Joseph De Bakker 7°  Equipes classées : 12 engagées  

1962 Madrid (30/10-05/11) + Marcel Delattre  Abandon   Equipes classées : 12 engagées : 12  

1963 Milan (31/01-06/02) + Robert Varnajo 14°   Equipes classées : 14 engagées : 14  

1963 Essen (14-20/02) + Willi Altig  7°   Equipes classées : 09 engagées : 12  

1963 Anvers ((22-28/03) + André Darrigade , Freddy Eugen 4°   Equipes classées : 06 engagées : 14  

1963 Montréal (13-19/09) + Lucien Gillen 4°   Equipes classées : 8 engagées : 8 

1963 Berlin (03-09/10) + Marcel Delattre  14°   Equipes classées : 14 engagées : 14  

1963 Bruxelles (09-25/11) + Marcel Delattre  Abandon  Equipes classées : 15 engagées : 15  

1963 Zurich (28/11-04/12) + André Retrain 13° Equipes classées : 15 engagées : 15  

1964 Berlin (10-16/01) + Dieter Puschel Equipes classées : 07 engagées : 11  

        D. Puschel (abandon de son coéquipier Oldenburg) a continué avec J. Raynal (abandon de son coéquipier Darrigade)  

1964 Anvers (07-13/02) + André Darrigade , Jo De Roo 4°   Equipes classées : 0 engagées : 12  

1964 Milan  (15-21/02) + Oscar Plattner 12°   Equipes classées : 16 engagées : 16  

1964 Montréal (18-24/09) + Fritz Pfenninger 4°   Equipes classées : 06 engagées : ?   

1964 Madrid (05-11/12) + Michel Nédelec 8°   Equipes classées : 10 engagées : 10  

1965 Bremen (07-13/01) + Mino De Rossi  Abandon   Equipes classées : 9 engagées : 11  

1965 Milan (07-13/02) + Palle Lykke Jensen 7°  Equipes classées : 14 engagées : 14    

1965 Toronto (02-08/05) + Roger Gaignard  6°  Equipes classées : 8 engagées : 9  

1965 Québec (16-20/05) + Roger Gaignard  4°   Equipes classées : 8 engagées : 8  

1965 Bruxelles (10-16/11) + Michel Nédelec 12°   Equipes classées : 12 engagées : 12 

1966 Milan (02-08/02) +  André Darrigade  13°  Equipes classées : 15 engagées : 15  

1966 Montréal (08-14/05) + Roger Gaignard 6°  Equipes classées : 8 engagées : 9 

1966 Québec (18-24/05) + Roger Gaignard 5°   Equipes classées : 9 engagées : 10 

1966 Montréal (18-24/09) + Fritz Pfenninger 6°   Equipes classées : 9 engagées : 9  

         J. Raynal   a remplacé  Peter  Post (+ F. Pfenninger)   qui a abandonné  

1966 Madrid (28/10 – 03/11) + Alain Le Grevès 6°   Equipes classées : 9 engagées :9  

1966 Amsterdam (12-18/12) + Joop Captein  9°   Equipes classées : 9 engagées : 9 

1967 Montréal (27/09- 03/10) + Norbert Seeuws  Abandon Equipes classées : 7 engagées : 10 

1967 Charleroi (15-21/12) + Jean Stablinski 8° Equipes classées : 9 engagées : 9  

1968 Montréal (22-28/05) + Alain Le Grevès 9°  Equipes classées : 9 engagées : 9

 


 

 

Un amical salut à Jean Raynal, que je remercie pour sa confiance et sa jovialité, et avec qui j'ai passé de fameux moments. Merci à François Bonnin, pour le palmarès.

Patrick Police - le 21 septembre 2016

A SIGNATURE BOOK NLLE EDITION - Copie - Copie.jpg A SIGNATURE LA COUVERTURE Couverture Image (2) - W Copie 1 - Copie - Copie - Copie - Copie.jpg

 

RAYNAL ET CLAUDE LARCHER IMG_2250_crop - Copie.jpg

 

 

 



21/09/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres