STAYER -FR : Le blog 100 % demi-fond et derny

STAYER -FR :  Le blog 100 % demi-fond et  derny

EMILIEN CLERE, CHAMPION DE FRANCE 2014 : LA PASSION DU DEMI-FOND

AVEC EMILIEN CLERE, LA PASSION DU DEMI-FOND

 

 

2012 DSC_3812_crop.jpg

 photo Diidier Guérin

 

Patrick Police : « Emilien, cela fera bientôt dix années qu’on est dans le demi-fond, toi et moi ... [je plaisante …]  

Sérieux : ça nous fait combien, au jour d’aujourd’hui ? » 

 

Emilien Clère : « Trente-deux ans, puisque je suis né un 4 Juin 1982, à Chaumont.

Et toi ? »

 

 

Patrick Police : « ... Je passe mon tour …

Maintenant, et afin que je complète ta fiche, envoies ton poids et ta taille »

 

Emilien Clère : « 1 m 68, et soixante-six kilos.

Et toi ? »

 

 

Patrick Police : « ... Joker ...

Continuons … dans la famille Clère, si je demande le fils, j’ai une chance d’en trouver combien ? »

 

Emilien Clère : « Quatre : Max-Emilien (deux ans), François-Régis (quatre ans et demi), Serge-Emilien (six ans), et Marc-Antoine (15 ans et demi). Si tu me demandes la fille, je te répondrai Anne-Elisabeth, 13 ans  et demi. Et comme je devine que ce sera ta prochaine question, je te précise que je suis marié avec Marie-Sophie depuis Décembre 2012 »

 

 Patrick Police : « On va continuer de feuilleter l’album de famille;  pas par curiosité déplacée, mais simplement parce que tu portes un nom qui représente quelque chose dans le monde du vélo »

 

Emilien Clère : « Tu sais que je suis le neveu de Régis Clère, qui fut un fameux coursier. Les anciens comme toi (bien envoyé !) connaissent le vainqueur |entre autres] d’un championnat de France des routiers professionnels, de quatre étapes du Tour de France, le troisième d’un championnat du Monde de poursuite sur piste 1989. J’ai eu la chance de pouvoir rouler à ses côtés sur les routes de la Haute-Marne, alors que j’étais cadet »

 

 E CLERE.TIF2.jpg
photo J-M Letailleur

 

« Mais mon père, Serge, était aussi coureur cycliste. C’était un première catégorie, qui écumait les « toutes caté » de Champagne et de Franche-Comté, champion de Champagne Junior devant Pascal Simon par exemple. Il s’est tué en course non loin de Bar-sur-Aube, à Bayel, le 18 Juillet 1984, alors que je n’avais que deux ans »

 

 

Patrick Police : « Le vélo, ça t’es venu comment ? »

 

Emilien Clère : « Mon frère aîné et moi avons toujours voulu marcher dans les pas du père et de l’oncle, c’est certain, mais aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours voulu faire de la compétition cycliste. J’ai débuté en Cadets 2, au V.C Chaumontais. Le fait d’y retrouver des gars que je connaissais depuis l’enfance, m’a permis de m’y sentir bien. En même temps c’était stimulant. Après le Bac, j’ai suivi une filière Staps à Dijon, et décroché une Licence en Education et Motricité »

 

 

Patrick Police  : « Ton palmarès, route et piste confondues ? Et tes meilleurs souvenirs à ce jour ? Allez, fais-nous un lot ! »

 

Emilien Clère : « On va dégager les championnats sur route de Champagne 2013 et du Centre 2014, de la trentaine de victoires remportées à ce jour sur la route. Mais la plus importante pour moi, celle qui a le plus de valeur, c’est celle que j’ai remportée à Authoison, en Haute-Saône ... Pourquoi celle-là, particulièrement ? Tout simplement parce que là-bas, trente années après la victoire de mon père en ces mêmes lieux, je m’imposais, au bout d’un fameux numéro de vingt-huit kilomètres en solitaire … Je ne t’étonnerai pas en te disant que cette course, c’ était pour moi un « objectif », et que je suis fier de l’avoir réalisé ! »

 

« Pour ce qui concerne la piste, parmi les quatre-vingt victoires (je te fais un cote mal taillée, je n’en connais pas le nombre exact), les titres de champion de Franche-Comté, de Champagne et de Picardie ont mes préférences. A un étage en-dessous il y a le gala de demi-fond des six-jours de Dortmund : une sacrée récompense pour un stayer français »

 

 

 Patrick Police  : « Il est comment Emilien Clère : plutôt rouleur,  plutôt grimpeur, ou sprinteur ? »

 

Emilien Clère : « Plutôt sprinteur … Je ne sais pas si ça  a un rapport, mais cette faculté que j’ai à m’accommoder des départs rapides dans les courses de demi-fond  [et que l’on me reproche souvent d’ailleurs] vient peut-être de cette bonne pointe de vitesse » 

 

 

Patrick Police : « Et la fièvre du demi-fond, ça t’a pris comment ? »

 

Emilien Clère : « Lorsque j’étudiais à Dijon, j’avais eu l’occasion d’assister un jour à une réunion sur le vélodrome municipal. Ça m’avait bien plu, c’était « la journée des records » si mes souvenirs sont exacts. Quand j’ai fait connaître auprès d’un dirigeant de l’A.C Bisontine, Pierre Bordy (dit « le Belge »), mon désir de faire du derrière moto, il m’a aiguillé vers un entraîneur chevronné, Michel Buffet. Hélas, ce dernier venait juste d’arrêter, et c’est lui qui m’a fait entrer en contact avec François Toscano, mon actuel entraîneur »

 

« Mes débuts, je les ai effectués sur un vélo de stayer que m’avait passé Norbert Picaudot, un coureur du Vélo-Club Chaumontais, qui était un copain de mon père et avait fait du demi-fond. Il paraît que j’ai ainsi hérité du vélo de stayer de Patrick Sercu [ le fameux champion belge des années soixante et soixante-dix, qui, en fin de carrière, avait tâté du demi-fond]. Bon, maintenant, ma première course derrière motos - c’était aux championnats de France à Lyon en 2004  - n’a pas été franchement bouleversante ... ça s’est résumé à : série / douche / retour à la maison »

 

 

Patrick Police : « La liaison est faite … On va pouvoir « parler bâtiment » maintenant. Le demi-fond, pourquoi aimes-tu cela ? »

 

Emilien Clère : « Pour l’amour de la vitesse, je crois bien … C’est clairement une question de sensations. Par exemple cette impression de facilité que tu éprouves quand tu te sens bien sur la piste, et que tu tournes vite les jambes. Ca, tous les stayers que tu interrogeras te  diront qu’ils l’ont ressentie les jours où « ça rigole ». Car lorsque tu es bien en demi-fond, c’est complètement euphorisant. Quand tu es mal, par contre, il n’y rien de plus dur … »

 

 

Patrick Police : « Tu es plutôt « ciment » ou plutôt « bois » ? »

 

Emilien Clère : « Au niveau sensation, je préfère le  bois. Pourquoi ? Evidemment, pour la meilleure sensation de « glisse » sur les lattes, pour la fluidité, les plus grandes cadence de pédalage et  vitesse que tu peux y développer. Et en plus, c’est plus joli, une piste en bois, tu trouves pas ? »

 

 

Patrick Police : « On continue la séquence « les goûts et les couleurs ». Tu préfères souffrir derrière le derny ou derrière la moto ? »

 

Emilien Clère : « Le « derrière moto » est plus « confortable ». Ça peut paraître paradoxal, mais pour le coureur, le bruit lorsque  tu es derrière le derny est rapidement entêtant, et me devient vite pénible à la longue ... Evidemment, derrière la moto, tu le ressens aussi, mais  il est plus diffus, et il ne te « prend » pas la tête  comme derrière derny »

  

Patrick Police :   « Emilien, je suis indiscret, mais tu as investi il y a peu dans la panoplie du parfait stayer, non ? Allez, vas-y, sors-nous la machine de son carton … Et le casque de cosmonaute aussi ! »

 

Emilien Clère : « Eh … c’est l’équipement qui va avec la spécialité ! Le cadre, c’est un Génétix .  Je l’ai fait faire en 2012 en Suisse, à Bâle. Tiens, c'est curieux, en t'en parlant, ça me remet en mémoire un drôle de souvenir ...  Car c’est en m’arrêtant  sur le chemin du retour pour le saluer  que j’ai vu mon oncle pour la dernière fois ... »

 

« ... On a là-bas énormément travaillé afin de trouver la meilleure position possible. Si je te disais qu’aujourd’hui encore, je ne suis pas sûr de l’avoir trouvée … Quant au casque qui a l’air de tant t’intriguer, il faut te mettre à la page (c’est mon jour, décidemment) : fini les casques en cuir bouilli ! C’est un Casco (publicité gratuite) avec visière. Je ne cherche pas « l’épate » : je suis toujours dans la même démarche : à l'affût de  tout ce qui peut contribuer à la performance, tout optimiser pour « marcher » encore mieux » 

  

 

Patrick Police :   « Avec ton entraîneur François Toscano, ça roule droit ? »

 

Emilien Clère : « On se connaît depuis dix années maintenant, et j’ai toujours été content de notre association. J’apprécie surtout  - en plus de ses qualités d’entraîneur - son honnêteté absolue. Avec lui, je suis en confiance, tout simplement. Je ne peux pas mieux dire. (François, c’est fini, tu peux sécher tes larmes) »

 

  2007 derny 9_crop.jpg
photo Christian Baudu

 

Patrick Police :   « De toutes ces années passées dans son abri, quel est le souvenir que tu privilégies ? »

 

Emilien Clère : « A brûle-pourpoint, je te réponds : ma seconde place au championnat de France de l’an dernier à Dijon, où François m’a   drivé de main-de-maître, soit dit en passant … »

 

2013 DSC_6567_crop.jpg
photo Jacques Demangeot

 

« Et comme je te vois venir, la prochaine question va être : " Et ton pire souvenir de stayer ? ". C’est ça ? »

 

 

Patrick Police : « C’est bien vu »

 

Emilien Clère : « Le « France » 2012 à Commentry »

 

 

Patrick  Police : « Marrant - si j’ose dire - je l’aurais parié ! »

 

Emilien Clère : « Nous étions en Juin 2012 ... je venais juste de perdre mon oncle quelques jours auparavant. J’étais encore bouleversé, et je comptais honorer sa mémoire en accomplissant un grand championnat de France. Hélas, alors que j’étais plutôt bien parti (vite, à mon habitude [voir plus haut]) et que ma condition physique était parfaite, la course ne s’est pas bien déroulée pour moi. J’ai eu à lutter cet après-midi-là contre trop de circonstances défavorables, et j’ai vécu une terrible désillusion … »

 

 

Patrick Police : « Pendant qu’on évoque les tristesses, on va en remettre une couche : parles-nous du récent championnat d’Europe ».

 

Emilien Clère : « Là encore, c’est une grosse frustration. Je suis persuadé d’avoir été victime d’une erreur de chronométrage qui m’a privé de la finale. Et pas question pour moi de réclamer, puisque l’autre coureur qualifié était un compatriote »

« En ce qui concerne la course elle-même, j’ai été loin d’être ridicule, tu peux t’en rendre compte : à dix tours de l’arrivée, j’avais un demi-tour de retard sur l’Italien Cazzaro. Dans l’avant-dernier tour, on revient à sa hauteur, et on finit côte-à-côte ! J’ai tout donné, il ne m’a finalement pas manqué grand-chose »

 

 

Patrick Police : « Allez, on va conclure sur une note d’espoir. Le championnat de France à SQY, ça t’inspire quoi ? »

 

Emilien Clère : « … Ça fait un moment que j’attends mon heure … ça serait bien qu’elle sonne enfin pour moi là-bas : c’est que je suis un peu le « régional de l’étape » maintenant que je me suis établi dans le Val d’Oise. Sans oublier que j’ai remporté la première américaine jamais organisée sur le vélodrome, avec Nicolas Legras du club de Chalons-en-Champagne » 

« Et puisque tu veux tout savoir, en même temps que le demi-fond, je disputerai certainement également le scratch et la poursuite par équipes. »

 

 2014 e clerephoto (2)_crop.jpg

 

Patrick Police : « Et au-delà, d’autres ambitions ? »

 

Emilien Clère : « Oui. Faire un jour un beau championnat d’Europe. Se qualifier pour la finale, et y jouer ma chance, à fond. Car je suis convaincu que sur une course, tout peut arriver, toujours ! »

 

§§§§§§§§§§§§§

 

Patrick Police, le 26 septembre 2014

Merci à Emilien et Marie-Sophie

Merci aussi à Jean-Marie Letailleur, toujours là quand il le faut.

 

A SIGNATURE BOOK NLLE EDITION - Copie - Copie.jpgA SIGNATURE LA COUVERTURE Couverture Image (2) - W Copie 1 - Copie - Copie - Copie - Copie.jpg
 

 


 

 

Les Clubs :

Velo club chaumontais       1999 2001

Cyclo 51                                   2002

U V C A Troyes                       2003

V C Beauvais Oise                 2004 2005

Amicale cycliste Bisontine 2006 2007

U V Aube                                 2008 2013

Guidon Chalettois 2014

 

 

 

Emilien Clère aux championnats de France de demi-fond :

2005 (Commentry)                                 : 5ème

2006 (Descartes)                                      : 5ème

2007 (Rennes)                                           : 3ème [1er amateur]

2008 (La Roche surYon)                         : 5ème

2009 (Rennes)                                           : 3ème

2010 (St Amand-Montrond)                 : 4ème

2011 (Brest)                                               : 3ème

2012 (Commentry)                                 : 5 ème 

2013 (Dijon)                                              : 2ème

 




26/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres