STAYER -FR

STAYER -FR

DERRIERE LES MOTOS : ACTUALITES

Les épreuves de demi-fond de l'année


DEVENEZ ACTEUR DU RENOUVEAU DU DEMI-FOND : LE MODE D'EMPLOI

MOTUL  20170629_103003_crop.jpg

 Pour les derny aussi ...

 

 

 

 LE POINT SUR L'OPERATION "SAUVER LA BATTERIE" ... ET SUR LE RESTE

 

 

 

En 2016, nous  avions pu procéder, grâce à l’aide d’un certain nombre de supporters du demi-fond, au remplacement des selles,  puis des guidons des douze motos d’entraînement.

 

 Au début de l’année 2017, nous vous avions annoncé le lancement de l’opération « Sauver la batterie » (cf. ci-dessous), dans la mesure où nous avions constaté lors du dernier championnat d’Europe que certaines des batteries des motos d’entraînement donnaient d’inquiétants signes de fatigue.

 

Nous avions alors battu le rappel des bonnes volontés,  et trop peu d’entre vous avaient su alors y répondre favorablement. Nous les en remercions très chaleureusement, ces amis du demi-fond, qui ont déjà été informés - et le seront encore - des offres spéciales de STAYER FR qui leur sont ou leur seront réservées.

 

 Nous vous avions informés  que le coût supposé du remplacement de ces batteries pouvait être estimé à environ 1600€. La somme que l’Association France Demi-Fond avait alors budgétée était de 1610 €. Nous avons mené à bien cette opération de remplacement, pour un montant final de 815,41€, ceci  grâce à la société LIFE BATTERIES à Pithiviers (Loiret), qui nous a accordé une facturation sur la base de prix direct usine.

 

 

FDF BATTERIE 20170629_094653 (2).jpg

Batterie et chargeurs réunis   (à vot' bon cœur pour la blague svp ...)

 

 

Par ailleurs, nous finalisons l'action de remplacement du système de freinage sur les motos, démarche entamée dès l'automne 2016.

 

 

FREINS IMG_20170630_0001 b_crop.jpg
FREINS IMG_20170630_0001_crop.jpg

 

 

 

Enfin, la maison Motul a pérennisé son soutien au demi-fond, avec une nouvelle dotation en produits, ce dont nous la remercions infiniment. Au moyen de cette dotation, nous pouvons assurer une partie de l'entretien des motos d'entrainement et celui ... des costumes des entraîneurs ! 

A ce sujet,  nous finalisons, sur les fonds propres de l’Association France Demi-Fond, la réparation des costumes des entraîneurs, certains étant fort abimés, comme vous pouvez l’imaginer, la plupart ayant été mis en service en … 1982 !

 

 

 

 

20170629_110614.jpg

  

 La dotation Motul : pour les costumes aussi !

 

 

FRANCE DEMI-FOND souhaite également la bienvenue  à un nouveau partenaire pour nos motos : la société TWINS-INN-FRANCE à GARNAY (28 - Eure et loir),  qui nous a fourni à un prix avantageux des pièces de rechanges pour l’entretien des motos, mais aussi et surtout une expérience avec des conseils techniques relatifs à nos YAMAHA 650XS !

 

 

FDF PIECES 20170629_095933 (2)_crop_crop.jpg

  

 

Ainsi que vous pouvez le constater, nous n'avons pas chômé durant ces derniers mois, et avons fait tout notre possible pour consolider les résultats acquis la saison dernière, qui ont permis le retour du demi-fond dans la famille du cyclisme. Hélas, le retard dans la réalisation de promesses sur lesquelles nous comptions assurer l’essor de la spécialité, a lourdement pénalisé celle-ci en ce premier semestre 2017.   

 

Or nous avons besoin de conforter nos succès afin d'entrer désormais dans un cycle de développement, indispensable pour l'avenir de la discipline !

 

Ce soutien tant escompté nous faisant à ce jour encore défaut - même si nous ne ménagerons pas nos efforts pour l'obtenir enfin -, nous vous demandons à nouveau de devenir les acteurs du renouveau du demi-fond, afin de donner toute sa chance à cette spécialité du cyclisme, aujourd'hui plus que centenaire et dont l'avenir dépend de nos efforts ! 

 

Compte tenu de cet état de fait, et comme rien dans ce bas-monde ne se fait sans le nerf de la guerre - à savoir : l’argent, le pèze, le flouze, le pognon, l'artiche, le blé, la monnaie, la thune etc ... - nous vous demandons à vous, les 115 membres du site STAYER FR, de nous aider à poursuivre cette œuvre de rénovation du demi-fond, et à transformer l'essai marqué durant l'année 2016 ! 

 

Le demi-fond  a plus que jamais  besoin de votre soutien !  

 

Nous  vous remercions donc de bien vouloir nous faire parvenir votre participation – peu importe son montant, (il n’y a pas de limite – haute ou basse – en la matière) - :

 par un chèque établi à l’ordre de :   

FRANCE DEMI-FOND :  

Association loi 1901  

516, Route de Donnery  

45430 MARDIE,  

envoyé à cette adresse, en précisant STAYER FR   

  • ou par virement au compte 72015683270 – 
  • Banque Crédit Agricole 14806 Guichet 0039 

 

Comme en 2016, vous serez scrupuleusement tenus informés des résultats de l’opération,

et de l’exacte utilisation des fonds récoltés.

Nous pensons avoir fait jusqu'ici amplement nos preuves à ce sujet  : 

vous n’avez aucun souci à vous faire de ce côté.  

 

Les donateurs recevront leur carte de supporter du demi-fond

(cf. notre communication de début d’année)

 

 

 

Mardié, le 1erJuillet 2017

STAYER FR, pour l' Association FRANCE DEMI-FOND

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 opération demifondthon.jpg

 

A l'occasion du dernier championnat d’Europe, nous avions pu remarquer que certaines des batteries des motos d’entraînement donnaient d’inquiétants signes de fatigue. Normal, c’est qu’elles ne sont plus toutes jeunes, les pauvrettes ! Et au sortir de l’hiver, il y a fort à parier que cet état de choses n’aura pas été en s’améliorant.  

 

Et voici qu’à l’horizon d’une saison 2017 viennent à se profiler deux échéances redoutables pour elles : le championnat de France qui se disputera à Lyon, et le championnat d’Europe organisé à Berlin. Si, pour ce dernier,  nos Yamaha ne devraient pas mises à contribution, inutile de vous dire, que pour les « France », mieux vaudra qu’elles répondent au quart de tour.

 

Maintenant que le demi-fond est revenu dans la famille du cyclisme sur piste, il n’a plus le droit à l’erreur. La moindre défaillance, et c’est retour à la case « bordure » …  

 

En 2016, nous avions été contraints de mettre en place -  un peu dans la précipitation -, une opération de levée de fonds, afin de parer aux problématiques les plus urgentes que posaient deux échéances historiques : les championnats de France et d’Europe de demi-fond.  

                       

C’est ainsi que grâce à la générosité de donateurs, qui ont reçu depuis les marques de notre reconnaissance   (cf. ci-dessous, photo de deux d’entre eux),   nous avions pu procéder au remplacement des selles

DEMIFONTHON PHOTO 1   jd - Copie.jpg- tout à fait "hors - d’âge" pour la plupart -,  puis des guidons des motos d’entraînement. Par ce moyen, nous avions pu ainsi notamment relever ce véritable défi que constituait l’organisation en France d’un championnat d’Europe de demi-fond. 

 

Ces deux indispensables « chantiers » de réparation menés à bien, voilà donc que vient nous interpeller un nouveau,  moins redoutable, mais tout aussi  indispensable à la survie de notre discipline. C’est un mauvais jeu de mots, mais j’aurai tendance à dire que la batterie est en danger  ! Le coût de remplacement de ces batteries est estimé à environ 1600€. La somme que nous avons budgétée à l'Association France Demi-Fond est de 1610 €.

 

Que se cache-t-il derrière ce montant ? Le concept de batteries au gel, tout simplement. Certes, elles sont plus chères que des batteries "classique", mais elles ont l’avantage de fonctionner sans risque d’écoulement ni de projections d’acide, comme cela peut éventuellement être le cas avec les batteries actuellement en place. Une sécurité pour l’environnement, aussi bien pour les personnes que pour les parquets de nos vélodromes !  Inconvénient : c'est un dispositif demandant des dispositions  d’entretien régulières, qui devront être mises en place. Sans cette précaution, une batterie au gel se dégradera en effet rapidement.  Pour y pallier, nous avons opté pour un chargeur "intelligent" -  achat incontournable pour chaque moto - afin de maintenir la charge de batteries lorsqu'elles ne sont pas sollicitées. Voilà-voilà, vous savez tout ...

 

En conclusion, il s’agit d’un investissement important économiquement, mais raisonné dans le temps. C’est donc un challenge raisonnable que nous devrions pouvoir - avec l’aide des passionnés de demi-fond et fort des 117 membres de notre site - mener à bien.  

 

Compte tenu de ce qui précède, nous  vous remercions donc de bien vouloir nous faire parvenir votre participation – peu importe son montant, (il n’y a pas de limite – haute ou basse – en la matière) :

  • par un chèque établi à l’ordre de :  

FRANCE DEMI-FOND : 

Association loi 1901 

516, Route de Donnery 

45430 MARDIE,

envoyé à cette adresse, en précisant STAYER FR - "Opération batterie" -

  • ou par virement au compte 72015683270 –  

Banque Crédit Agricole 14806 Guichet 0039 

 

Comme en 2016, vous serez tenus informés des résultats de l’opération, et de l’exacte utilisation des fonds récoltés. Je crois qu’en la matière nous avons fait désormais nos preuves, et que vous n’avez aucun souci à vous faire de ce côté.

 

Mais ce n'est pas fini ...

 

Afin de vous associer plus encore à la vie de cette spécialité du cyclisme … à part, nous vous faisons part des initiatives que nous mettons en place dès le lancement de cette opération :

 

Ceux qui auront participé à cette opération se verront attribuer une carte nominative « supporter du demi-fond » qui leur sera adressée pour témoigner de leur action.

 

Cette carte procurera à son détenteur certains avantages, dont la liste reste évolutive :

  • Envoi d’invitations à des évènements de la saison (ex : l’an dernier certains des membres de l’opération « Demifonthon » avaient bénéficié d’invitations au championnat d’Europe de demi-fond organisé  à Saint-Quentin-en- Yvelines)
  • Accès privilégié au « paddock », présentation des engins et des coureurs lors des organisations citées au calendrier, sur présentation de cette carte
  • Lettre d’information, en avant-première des mises en ligne du site, sur les actions de France Demi-Fond et Stayer-Fr
  • Accès à la banque de données Stayer-Fr, c’est-à-dire mise à disposition gratuite à votre demande des photos et documents de votre choix, dans les limites du « catalogue »
  • Remise de 15 % sur l’ouvrage « Le Demi-Fond Une spécialité du cyclisme …  « à part »
  • Photos dédicacées du coureur de votre choix    

Cette liste évoluera au fur et à mesure des avancées de la saison 2017, et les supporters du demi-fond en seront les premiers informés. 

 

Soyez assurés que de notre côté, comme en 2016, nous continuerons inlassablement à rechercher l’indispensable partenaire commercial qui nous permettra d’envisager l’avenir de la discipline de manière plus sereine. 

 

Patrick Police

Secrétaire de l’Association France Demi-Fond, pour STAYER-FR

A IMG_20161129_0001_crop - Copie (2)_crop 2 - Copie.jpg A SIGNATURE LA COUVERTURE Couverture Image (2) - W Copie 1 - Copie - Copie - Copie - 2.jpg


01/07/2017
0 Poster un commentaire

LA PROCHAINE EDITION ?

 

Bientôt en ligne :

- Interview Henri Tomassi "Les points sur les I d'une tranche de vie",

- le point final sur l'opération 2017 "Supporter le demi-fond"

(y'a encore du taf'!),

- la suite de la saga des Palmarès du demi-fond par François Bonnin,

- le point sur les actions de France Demi-Fond

suite au championnat d'Europe ...

- le "Quizz" de François Bonnin ...

 


03/11/2017
0 Poster un commentaire

LA PAROLE AUX ORGANISATEURS : INTERVIEW DE JEAN-CLAUDE FILLAUD, LE MAITRE D'OEUVRE DE LA REUNION DE DEMI-FOND DU BLANC

 

L' INTERVIEW DE JEAN-CLAUDE FILLAUD,

ORGANISATEUR DU GRAND PRIX DU BLANC

 

 

Jean-Claude Fillaud (à gauche), avec Emilien Clère et Michel Dejouhannet

 

 

 

 

STAYER FR : « Depuis combien de temps organisez-vous le Grand Prix de demi-fond du Blanc ? Quand a eu lieu la « première » ?

J.C Fillaud : « Nous avons organisé cette année le onzième Grand Prix Yves Coutant de demi-fond du Blanc. Il porte le nom d’Yves Coutant, qui fut un grand organisateur de course (route et piste) : cinquante années d'organisation de courses cyclistes, entre 1960 et 2005 »

 

STAYER FR : « Qu'est ce qui vous fait le plus vibrer lorsque vous assistez à ce Grand Prix » ? »

J.C Fillaud : « Ce qui est mémorable, c’est souvent la troisième manche, où l’esprit de compétition l’emporte sur l’enjeu »

 

STAYER FR : « Pourquoi La ville de Le Blanc, alors que vous résidez, je crois, en région parisienne ? »

Jean-Claude Fillaud : «  Oui, je vis et travaille à Paris ; mais je suis né au Blanc, et j’y ai mes attaches. Et puis, grâce au vélodrome et aux anciennes usines de cycles Dilecta, Le Blanc est une ville de cyclisme »

 

.STAYER FR : « Qu’est-ce qui vous anime pour continuer à organiser chaque année, contre vents et marées, une réunion de cette nature, surtout sur cette piste pas forcément évidente pour la pratique du demi-fond (étroitesse de la largeur de la piste, faible déclivité des virages …) ? »

Jean-Claude Fillaud : « Le demi-fond fait partie de ma vie. Lorsque j’étais enfant, entre mes sept et douze ans, le jour le plus important de l’année, c’était le lundi de Pentecôte. Le matin, j’avais messe obligatoire avec ma mère, et l’après-midi, j’avais vélodrome obligatoire, avec mon père, où il y avait autant de ferveur. Les vedettes qui tournaient sur la piste du Blanc alors, c’étaient Timoner et Godeau.

Mais vous avez raison, la piste du Blanc a ses particularités. Elle force les entraîneurs à une grande implication. Lorsqu’ils sont à trois de front, ils me font peur dans les virages; mais je n’y ai jamais vu d’accident à cause de la piste (je touche du bois) »

 

STAYER FR :  « Comment s’est déroulée l’édition 2017, sportivement parlant et en terme de fréquentation ? En avez-vous été satisfait ?»

Jean-Claude Fillaud : «  Nous avons assisté à un beau duel cette année entre Patrick Kos et Emilien Clère, qui se sont jaugés ainsi dans la perspective du championnat d’Europe. Le public était au rendez-vous, comme chaque année. Parmis les spectateurs, (plus de six cents cette année) il y avait un certain Sylvain Chavanel, qui avait couru sur la piste du Blanc lorsqu’il était cadet »

 

 

 

STAYER FR : « Sur quels moyens humains vous appuyez-vous et quelle logistique mettez-vous en œuvre le cas échéant? »

Jean-Claude Fillaud : «  Le succès repose sur le Vélo-Club Blancois, son Président Jo Martino, et sa remarquable équipe - une quinzaine de personnes -, qui font notamment un gros travail préparatoire (affichage) et d’accueil du public. Le speaker, Gérard Besson, contribue lui au succès de la manifestation par son enthousiasme et sa connaissance du demi-fond »

 

STAYER FR : «  Quel est le budget moyen par poste (animation, sonorisation, sécurité, équipages coureurs/entraîneurs etc …) de votre organisation ? " 

Jean-Claude Fillaud : « C’est le Vélo-Club Blancois – club organisateur-, qui gère le budget. Pour financer l'épreuve (sans déficit), il faut un budget de l’ordre de 8000€, dont les deux tiers vont au poste coureurs/entraîneurs »

 

STAYER FR : « Qu’attendez-vous des protagonistes (coureurs, entraîneurs) lorsqu’ils participent au Grand Prix de demi-fond du Blanc ? »

Jean-Claude Fillaud : « Lorsqu’ils participent au Grand Prix de demi-fond du Blanc, j’attends des protagonistes qu’ils aient le plus grand respect pour le public, ce qui a toujours été le cas. Par ailleurs, au Blanc, après les épreuves, il y a le dîner en commun : coureurs, entraîneurs et organisateurs réunis, cela contribue à nouer des liens de respect et d’amitié »

 

STAYER FR : « Quel est la demande ou le vœu que vous souhaiteriez formuler auprès d’eux pour optimiser leurs « prestations » dans le cadre de votre organisation ? »

Jean- Claude Fillaud : « La réussite d’une discipline, c’est lorsqu’il y a symbiose entre les coureurs, les organisateurs et le public : c’est le cas au Blanc. Je fais le vœu que les générations à venir comprennent comme Timoner, Godeau, Emilien Clère et Antoine Gaudillat, l’importance du rendez-vous blancois pour la promotion et la vie de leur discipline »

 

STAYER FR : «  L’avenir de cette manifestation, vous le voyez comment ? »

Jean- Claude Fillaud : « Cette discipline a été sauvé par Monsieur Jean Court, et elle vit aujourd’hui grâce à Alain Gaudillat et votre association (France Demi-Fond – n.d.l.r.). Mon vœu est que le giron fédéral la prenne davantage en considération. Oeuvrons pour cela. »


 

Patrick Police, pour STAYER FR, le 9 Octobre 2017

Avec mes remerciements à Jean-Claude Fillaud pour sa collaboration

 


25/10/2017
1 Poster un commentaire

GEMEENTE ALKMAAR / MECHAMMENT ALKMAAR : LES 3 JOURS, REPORTAGE PHOTO + DES NOUVELLES DU FRONT

 

 

 

 

 Le championnat d'Europe des stayers à Berlin , c'est pour très bientôt.

 

Les nouvelles de ce week-end nous permettent de croire raisonnablement à une embellie française pour cet évènement.

L'objectif d'une accession à la finale semble tout à fait raisonnable, au vu des prestations délivrées récemment par les coureurs qui y sont qualifiés (Emilien Clère, le champion de France, et Joseph Berlin-Sémon et Kevin Fouache, respectivement second et troisième du championnat, les remplaçants proposés étant Christopher Gamez et Hugo Rouland).

 

Souhaitons que le samedi 21,  jour de la finale, marque la confirmation de tous les efforts accomplis pour le renouveau du demi-fond ces dernières années.

 

La voie ouverte par Antoine Gaudillat, qui à chaque fois (en 2013,2014 et 2016), a forcé l'accès à la phase finale, doit être empruntée par nos trois challengers, et on dispose désormais de solides raisons pour  croire qu'ils en sont capables.

 

En attendant, vous trouverez la galerie photo des 3 Jours d'Alkmaar, où Kevin Fouache a confirmé son statut de stayer-avec-qui-il-faudra-compter.

 

En bonus-cadeau; les photos de la réunion d'Heiguenau en Allemagne, où Emilien Clère a exposé aux avants-poste son maillot tricolore ...

Décidemment, le demi-fond français a le vent en poupe ... Pourvu que ça se confirme dans trois semaines à Berlin !

 

A vous revoir  sur les lignes STAYER FR

 

Patrick POLICE

Le 1 Octobre 2017

 

 

 

 

 

Guiseppe Atzeni, le retour en forme au bon moment

Kevin Fouache. Pour lui, Alkmaar sera un tournant

Jeroen Kaldenbach très en vue

Atzeni et Kos ont fait chauffer la salle

1ère manche pour Atzeni

Kevin Fouache passe Dex Groen

Reinier Honig, en dessous de celui qu'il fut ... encore quelques semaine pour revenir à son meilleur niveau

Patrick Kos a damé le pion au champion de Hollande sur la piste et à l'applaudimètre

Patrick Kos, le style + la gnaque

Départ de la dernière manche : dans l'ordre Kaldenbach, Fouache, Groen

Au bout d'une manche de haut vol, un tableau qui nous parle ...

Sur le podium, le champion de France Emilien Clère, le champion d'Europe Stefan Shafer et Stefan Lange

Façon catalogue


01/10/2017
4 Poster un commentaire

DEVENEZ ACTEUR DU RENOUVEAU DU DEMI-FOND : DERNIER RAPPEL, L'OPERATION TOUCHE A SA FIN

MOTUL  20170629_103003_crop.jpg

 Pour les derny aussi ...

 

 

 

 Septembre 2017

 

 

 

 

LE POINT SUR L'OPERATION "SAUVER LA BATTERIE" ... ET SUR LE RESTE

 

 

 

En 2016, nous  avions pu procéder, grâce à l’aide d’un certain nombre de supporters du demi-fond, au remplacement des selles,  puis des guidons des douze motos d’entraînement.

 

 Au début de l’année 2017, nous vous avions annoncé le lancement de l’opération « Sauver la batterie » (cf. ci-dessous), dans la mesure où nous avions constaté lors du dernier championnat d’Europe que certaines des batteries des motos d’entraînement donnaient d’inquiétants signes de fatigue.

 

Nous avions alors battu le rappel des bonnes volontés,  et trop peu d’entre vous avaient su alors y répondre favorablement. Nous les en remercions très chaleureusement, ces amis du demi-fond, qui ont déjà été informés - et le seront encore - des offres spéciales de STAYER FR qui leur sont ou leur seront réservées.

 

 Nous vous avions informés  que le coût supposé du remplacement de ces batteries pouvait être estimé à environ 1600€. La somme que l’Association France Demi-Fond avait alors budgétée était de 1610 €. Nous avons mené à bien cette opération de remplacement, pour un montant final de 815,41€, ceci  grâce à la société LIFE BATTERIES à Pithiviers (Loiret), qui nous a accordé une facturation sur la base de prix direct usine. 

FDF BATTERIE 20170629_094653 (2).jpg

Batterie et chargeurs réunis   (à vot' bon cœur pour la blague svp ...)

 

 

Par ailleurs, nous finalisons l'action de remplacement du système de freinage sur les motos, démarche entamée dès l'automne 2016. 

FREINS IMG_20170630_0001 b_crop.jpg
FREINS IMG_20170630_0001_crop.jpg

 

 Enfin, la maison Motul a pérennisé son soutien au demi-fond, avec une nouvelle dotation en produits, ce dont nous la remercions infiniment. Au moyen de cette dotation, nous pouvons assurer une partie de l'entretien des motos d'entrainement et celui ... des costumes des entraîneurs ! 

A ce sujet,  nous finalisons, sur les fonds propres de l’Association France Demi-Fond, la réparation des costumes des entraîneurs, certains étant fort abimés, comme vous pouvez l’imaginer, la plupart ayant été mis en service en … 1982 !  

20170629_110614.jpg

  

 La dotation Motul : pour les costumes aussi !  

 

FRANCE DEMI-FOND souhaite également la bienvenue  à un nouveau partenaire pour nos motos : la société TWINS-INN-FRANCE à GARNAY (28 - Eure et loir),  qui nous a fourni à un prix avantageux des pièces de rechanges pour l’entretien des motos, mais aussi et surtout une expérience avec des conseils techniques relatifs à nos YAMAHA 650XS !  

FDF PIECES 20170629_095933 (2)_crop_crop.jpg

  

 

Ainsi que vous pouvez le constater, nous n'avons pas chômé durant ces derniers mois, et avons fait tout notre possible pour consolider les résultats acquis la saison dernière, qui ont permis le retour du demi-fond dans la famille du cyclisme. Hélas, le retard dans la réalisation de promesses sur lesquelles nous comptions assurer l’essor de la spécialité, a lourdement pénalisé celle-ci en ce premier semestre 2017.   

 

Or nous avons besoin de conforter nos succès afin d'entrer désormais dans un cycle de développement, indispensable pour l'avenir de la discipline !

 

Ce soutien tant escompté nous faisant à ce jour encore défaut - même si nous ne ménagerons pas nos efforts pour l'obtenir enfin -, nous vous demandons à nouveau de devenir les acteurs du renouveau du demi-fond, afin de donner toute sa chance à cette spécialité du cyclisme, aujourd'hui plus que centenaire et dont l'avenir dépend de nos efforts ! 

 

Compte tenu de cet état de fait, et comme rien dans ce bas-monde ne se fait sans le nerf de la guerre - à savoir : l’argent, le pèze, le flouze, le pognon, l'artiche, le blé, la monnaie, la thune etc ... - nous vous demandons à vous, les 117 membres du site STAYER FR, de nous aider à poursuivre cette œuvre de rénovation du demi-fond, et à transformer l'essai marqué durant l'année 2016 ! 

 

Le demi-fond  a plus que jamais  besoin de votre soutien !  

 

Nous  vous remercions donc de bien vouloir nous faire parvenir votre participation

– peu importe son montant, (il n’y a pas de limite – haute ou basse – en la matière) - :

 par un chèque établi à l’ordre de :   

FRANCE DEMI-FOND :  

Association loi 1901  

516, Route de Donnery  

45430 MARDIE,  

envoyé à cette adresse, en précisant STAYER FR   

  • ou par virement au compte 72015683270 – 
  • Banque Crédit Agricole 14806 Guichet 0039 

 

Comme en 2016, vous serez scrupuleusement tenus informés des résultats de l’opération,

et de l’exacte utilisation des fonds récoltés.

Nous pensons avoir fait jusqu'ici amplement nos preuves à ce sujet 

vous n’avez aucun souci à vous faire de ce côté.  

 

Les donateurs recevront leur carte de supporter du demi-fond

(cf. notre communication de début d’année)

 

En outre, la maison ne reculant devant aucun sacrifice,

ces donateurs recevront un cadeau exceptionnel et exclusif France Demi-Fond ...

 

Des précisions dans un prochain numéro après le championnat de France !  

 

 

 

 

 

Mardié, le 11 septembre 2017

STAYER FR, pour l' Association FRANCE DEMI-FOND

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 opération demifondthon.jpg

 

A l'occasion du dernier championnat d’Europe, nous avions pu remarquer que certaines des batteries des motos d’entraînement donnaient d’inquiétants signes de fatigue. Normal, c’est qu’elles ne sont plus toutes jeunes, les pauvrettes ! Et au sortir de l’hiver, il y a fort à parier que cet état de choses n’aura pas été en s’améliorant.  

 

Et voici qu’à l’horizon d’une saison 2017 viennent à se profiler deux échéances redoutables pour elles : le championnat de France qui se disputera à Lyon, et le championnat d’Europe organisé à Berlin. Si, pour ce dernier,  nos Yamaha ne devraient pas mises à contribution, inutile de vous dire, que pour les « France », mieux vaudra qu’elles répondent au quart de tour.

 

Maintenant que le demi-fond est revenu dans la famille du cyclisme sur piste, il n’a plus le droit à l’erreur. La moindre défaillance, et c’est retour à la case « bordure » …  

 

En 2016, nous avions été contraints de mettre en place -  un peu dans la précipitation -, une opération de levée de fonds, afin de parer aux problématiques les plus urgentes que posaient deux échéances historiques : les championnats de France et d’Europe de demi-fond.  

                       

C’est ainsi que grâce à la générosité de donateurs, qui ont reçu depuis les marques de notre reconnaissance   (cf. ci-dessous, photo de deux d’entre eux),   nous avions pu procéder au remplacement des selles

DEMIFONTHON PHOTO 1   jd - Copie.jpg- tout à fait "hors - d’âge" pour la plupart -,  puis des guidons des motos d’entraînement. Par ce moyen, nous avions pu ainsi notamment relever ce véritable défi que constituait l’organisation en France d’un championnat d’Europe de demi-fond. 

 

Ces deux indispensables « chantiers » de réparation menés à bien, voilà donc que vient nous interpeller un nouveau,  moins redoutable, mais tout aussi  indispensable à la survie de notre discipline. C’est un mauvais jeu de mots, mais j’aurai tendance à dire que la batterie est en danger  ! Le coût de remplacement de ces batteries est estimé à environ 1600€. La somme que nous avons budgétée à l'Association France Demi-Fond est de 1610 €.

 

Que se cache-t-il derrière ce montant ? Le concept de batteries au gel, tout simplement. Certes, elles sont plus chères que des batteries "classique", mais elles ont l’avantage de fonctionner sans risque d’écoulement ni de projections d’acide, comme cela peut éventuellement être le cas avec les batteries actuellement en place. Une sécurité pour l’environnement, aussi bien pour les personnes que pour les parquets de nos vélodromes !  Inconvénient : c'est un dispositif demandant des dispositions  d’entretien régulières, qui devront être mises en place. Sans cette précaution, une batterie au gel se dégradera en effet rapidement.  Pour y pallier, nous avons opté pour un chargeur "intelligent" -  achat incontournable pour chaque moto - afin de maintenir la charge de batteries lorsqu'elles ne sont pas sollicitées. Voilà-voilà, vous savez tout ...

 

En conclusion, il s’agit d’un investissement important économiquement, mais raisonné dans le temps. C’est donc un challenge raisonnable que nous devrions pouvoir - avec l’aide des passionnés de demi-fond et fort des 117 membres de notre site - mener à bien.  

 

Compte tenu de ce qui précède, nous  vous remercions donc de bien vouloir nous faire parvenir votre participation – peu importe son montant, (il n’y a pas de limite – haute ou basse – en la matière) :

  • par un chèque établi à l’ordre de :  

FRANCE DEMI-FOND : 

Association loi 1901 

516, Route de Donnery 

45430 MARDIE,

envoyé à cette adresse, en précisant STAYER FR - "Opération batterie" -

  • <spa

11/09/2017
0 Poster un commentaire

SAMUEL DUMOULIN AU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE DEMI-FOND

STAYER FR vous annonce la participation de Samuel Dumoulin

aux championnats de France de demi-fond organisés à Lyon le samedi 16 septembre à Lyon

 

photo Isabelle Guitard

 

 

 

Double champion de France de la spécialité (2003 et 2005), il a décidé d’effectuer son retour à l’occasion de ces championnats qui se disputeront « dans sa cour » au vélodrome Georges Préveral. C’est un évènement pour nous, les "passionnés"  de demi-fond,  bien sûr …

 

Mais aussi à titre personnel et pour ce site internet - que je tente d’animer depuis désormais plus de deux lustres-, cette annonce constitue un sacré choc émotionnel, dans la mesure où le point de départ de l’aventure de STAYER FR a été justement un championnat de France remporté par Samuel Dumoulin, celui de 2005, disputé au vélodrome de Commentry. C'est comme une sorte de retour vers le futur ...

 

Peu de temps après « Sam » nous accordait - grâce à l’active complicité de son entraîneur Marc Pacheco - un de ces interviews qui vous tracent la route à suivre. Pour votre plaisir, pour vous les « passionnés » de demi-fond, vous le retrouverez ci-dessous … un petit coup de nostalgie ne faisant jamais de mal non ?

 

Des Fondus du Demi-Fond à STAYER FR, on ne peut pas dire que le chemin parcouru ait été vertigineux, mais quand même,  pourra t-on au moins dire - au vu de cette tranche de vie - que quelque chose aura été fait pour le renouveau de cette spécialité qui me « remue » toujours autant douze années après ce France 2005 remporté brillamment par ce coureur si atypique.

 

Il me reste à souhaiter bonne chance à Samuel Dumoulin, pour un retour  couronné de succès, et aussi à notre site internet, pour vivre d’autres lustres d'actions au service du demi-fond.

 

Patrick POLICE

STAYER FR

 

Samuel Dumoulin - L'interview réalisé en 2005 après son second titre de champion de France


31/08/2017
1 Poster un commentaire


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser